Classement Financial Times: #1 Master en Finance dans le monde

Written on 18 juin 2017.


EDHEC, 1er Master en Finance dans le monde selon le Financial Times dans son classement publié ce jour. Ce résultat démontre l’excellence internationale de l’EDHEC en finance.

Gagnant 7 places en 3 ans, l’EDHEC est aujourd’hui classée meilleure Business School mondiale en finance selon le Financial Times. Ce classement valide la stratégie d’impact mise en œuvre depuis plusieurs années par l’école, qui a mené une politique disruptive en matière de recherche internationale, en forte proximité avec les entreprises. La production d’une recherche qui leur soit utile, diffusée ensuite dans les différents programmes, a ainsi un impact exceptionnel sur le placement des étudiants, partout dans le monde.

Retrouvez le classement sur le site du Financial Times.

Cette première place sur le podium souligne l’excellence du portefeuille de programmes de l’EDHEC en finance et en tout premier lieu le Master of Science in Financial Markets, dispensé sur le campus de Nice de l’EDHEC, ici récompensé. Les dimensions analysées par le Financial Times, notamment au travers d’un questionnaire adressé à nos diplômés, rejoignent les piliers du programme : Excellence des enseignements et diversité de l’expérience étudiante, Satisfaction et développement des carrières des diplômés, exposition internationale (« Alumni Career Progress », « School diversity » & « International experience and reach » selon le FT).

« Nous sommes très fiers de la reconnaissance internationale de l’EDHEC comme meilleure Business School en finance dans le monde. Notre modèle de développement original « EDHEC for business », fondé sur l’excellence académique et sur une forte proximité avec les entreprises est plébiscité par le marché depuis des années, et nos diplômés sont aujourd’hui parmi les plus recherchés par les institutions financières des plus grandes places mondiales», explique Olivier Oger, Directeur Général honoraire de l’EDHEC Business School.

L’EDHEC est en effet devenue une institution académique de référence dans l’industrie financière, depuis la création en 2001 d’EDHEC-Risk_Institute (ERI) par le Professeur Noël Amenc. Ce centre de recherche appliquée à la gestion d’actifs, sans équivalent dans le monde, a donné lieu depuis à la création de deux nouvelles entités. EDHEC Infrastructure tout d’abord, soutenue par les autorités monétaires de Singapour, est devenue la première équipe de recherche sur le financement et l’évaluation du risque des projets d’infrastructures. La seconde, ERI Scientific Beta, basée à Londres, Singapour, Nice, Paris, Boston et Tokyo est aujourd’hui un des  leaders  mondiaux du design et de la production d’indices alternatifs aux indices traditionnels de marché. Ces trois entités génèrent des revenus de recherche annuels supérieurs  à 15 millions d’euros. Ces revenus  correspondent à l’utilisation par les plus grandes institutions financières internationales (Amundi,  BlackRock, Goldman Sachs,  Merrill Lynch, Morgan Stanley,  Nomura, SG,  entre autres)  des modèles et produits  de la  recherche de l’EDHEC. Les indices de Scientific Beta  correspondent  à plus de 15 milliards de dollars d’actifs  sous gestion au bénéfice des plus grands fonds de retraites et  fonds souverains mondiaux. Il est clair que cette valorisation de la recherche crée un a priori très positif, une préférence pour les diplômés de l’EDHEC auprès des plus grandes entreprises qui sont aussi les clientes de l’EDHEC…

Ce résultat confirme globalement la montée en puissance de l’EDHEC dans l’ensemble des classements mondiaux : l’école a gagné cette année 11 places dans le classement FT European Business Schools, 10 places dans le classement FT des Global MBAs dans le monde et 7 places dans le classement FT de l’Executive Education dans le monde.