Finance climatique, projets à impact positif, campus durables : l'EDHEC se mobilise pour les générations futures

Written on 30 juin 2022.


A l'heure où 77% des jeunes diplômés considèrent l'impact sociétal comme un critère déterminant dans le choix de leur premier emploi, l'EDHEC réaffirme sa volonté de former des talents engagés au service des transitions environnementale, sociale et numérique. A mi-parcours de son plan 2025, l'Ecole accélère le déploiement de ses projets stratégiques dans les domaines clés de la recherche en finance climatique, de l'innovation pédagogique, de l'entrepreneuriat responsable. Des réalisations majeures qui sont autant de preuves de l'engagement de l'EDHEC en faveur des générations futures.

Imaginer des business models plus durables

La détermination de l'EDHEC à former des étudiants au service d'une transformation positive du monde irrigue l'ensemble de ses programmes pédagogiques. Pionnière d'une stratégie d'impact depuis 2015, l'Ecole a cette année créé les Sustainable Impact Projects (SIP). Dotés du statut associatif et conçus en référence aux 17 Objectifs de Développement Durable de l'ONU, ils font partie intégrante du parcours académique de l'EDHEC International BBA. Lors de cette première édition, près de 1000 étudiants - sur les campus de Lille et de Nice - ont imaginé 193 projets en lien avec la santé, l'éducation, la réduction des inégalités et l'environnement. Véritable accélérateur de la montée en compétences des étudiants sur les questions de développement durable, de diversité et d'inclusion, le dispositif sera décliné dans les autres programmes de l'Ecole dès la prochaine rentrée.

20 cours pour former les étudiants aux enjeux RSE

Outre ces projets, qui s'inscrivent pleinement dans sa pédagogie du learning by doing, l'EDHEC fait évoluer son offre de formation en plaçant la compréhension des enjeux RSE et la lutte contre le dérèglement climatique au centre de son projet éducatif. Le nouveau module Limites planétaires et modèles économiques durables, destiné aux 700 étudiants de première année du Programme Grande Ecole, figure parmi les cours emblématiques. Il répond à un double objectif : donner aux étudiants des clés de compréhension factuelle sur les enjeux climatiques et énergétiques tout en identifiant des outils concrets pour analyser les modèles existants et inventer des business models plus durables. A travers une série de 12 modules, le cours aborde notamment l'évolution de notre dépendance énergétique, les liens entre énergie et climat, les outils de mesure d'impact carbone et donne des perspectives sur l'état de la biodiversité et des ressources naturelles à l'échelle mondiale.

A partir de la première année de Master, les étudiants suivent également des cours obligatoires tels que Corporate Social Responsibility (filière Business Management) ou From Climate Science to Climate Finance (filière Financial Economics) et ont la possibilité de se spécialiser avec le MSc Global and Sustainable Business et le MSc in Climate Change & Sustainable Finance en partenariat avec MINES ParisTech. Ils peuvent également choisir de nouveaux électifs parmi lesquels Behavorial Finance for sustainability ou encore Socially responsible investing. Au total, le Programme Grande Ecole compte 20 cours dédiés au développement durable.

Recherche : 20 M euros dédiés à la finance climatique

S'appuyant sur le succès et les travaux d'EDHEC-Risk Institute, l'Ecole renforce son engagement dans le domaine de la finance responsable en créant l'EDHEC-Risk Climate Impact Institute (ERCII). Poursuivant la logique « Research for Business » ancrée dans l'Ecole de longue date, ce centre d'excellence vise à contribuer à la transformation positive de l'économie et de la société grâce au levier de la recherche en finance.

Soutenu par un plan d'investissement ambitieux de 20 millions d'euros et le développement d'une équipe de 25 personnes à horizon 5 ans, l'EDHEC-Risk Climate Impact Institute se fixe pour ambition de devenir une référence académique incontournable pour les décideurs privés et publics sur les questions à l'intersection de la finance et du changement climatique.

Sous la direction de Frédéric Ducoulombier, ERCII accompagnera les investisseurs dans la transition vers une économie bas-carbone en les aidant à comprendre et gérer les implications financières liées au changement climatique. Le Centre souhaite également jouer un rôle significatif auprès des décideurs politiques et des autorités de surveillance en matière de mesure des risques financiers liés au dérèglement climatique et d'évaluation des outils financiers mis en place pour le combattre.

A l'appui de cette ambition, deux programmes de recherche majeurs seront portés par deux enseignants-chercheurs dont les travaux font autorité : « Impact de la finance sur l'atténuation et l'adaptation au changement climatique » sera conduit par Irene Monasterolo tandis que le programme « Impact du changement climatique sur l'évaluation des actifs et la gestion des investissements » sera placé sous la responsabilité de Riccardo Rebonato qui assurera également la direction scientifique du Centre. Dans une approche de fertilisation croisée, ERCII partagera ses compétences en matière climatique avec les autres centres de recherche et au sein des programmes de formation initiale et continue de l'Ecole.

Hybridation et entrepreneuriat : un nouvel incubateur EDHEC – EURECOM – IMT pour accompagner les startups Tech

Après avoir lancé le mois dernier le Centre for Responsible Entrepreneurship, dont l'objectif est d'assurer un continuum entre les startups, les programmes d'enseignement et la recherche, l'EDHEC accélère sa stratégie de développement pour accompagner des startups alliant performance économique et impact positif sur la société.

Dans la dynamique de son partenariat noué avec EURECOM, grande école du numérique à vocation internationale, l'Ecole annonce la création d'un incubateur EDHEC x EURECOM x IMT (Mines Telecom) à Sophia-Antipolis. Le lancement de cet incubateur, qui combine l'expertise de trois écoles dans les domaines du business et de la technologie, s'inscrit pleinement dans la logique d'hybridation de l'EDHEC. Sa mission sera d'accompagner des porteurs de projets technologiques à forte valeur ajoutée pour la société, dans les domaines DeepTech (IA, blockchain, greentech, etc.) et digitaux (6G et réseaux du futur, mobilité connectée, cybersécurité). D'une durée de 12 mois, ce programme d'incubation offrira l'accès à de nombreuses ressources : un Programme Manager dédié, plus de 300 experts et mentors, des laboratoires de recherche ainsi qu'un large réseau de professeurs-chercheurs. L'incubateur accueillera sa première promotion de 10 startups en janvier 2023.

Ce projet reflète la volonté de l'EDHEC de renforcer sa présence dans l'écosystème entrepreneurial de la région PACA. L'Ecole refond en parallèle son incubateur situé sur son campus de Nice afin de créer des synergies sur le territoire et de proposer de nouveaux services, en mettant notamment l'accent sur ses programmes de pré-incubation. 50 nouvelles places seront offertes à des étudiants en phase d'idéation dès la rentrée prochaine.

Donner un sens nouveau à l'expérience internationale

L'EDHEC crée un hub de partenaires stratégiques de premier plan avec lesquels elle développe des projets ambitieux et variés, parmi lesquels Berkeley Haas, BI Norwegian Business School, SKK, Polimi Graduate School of Management ou encore Imperial College London. L'Ecole adjoint à ce modèle international fondé sur l'excellence académique une dimension d'inclusion et de diversité. Il s'agit de préparer les futurs leaders à agir dans un monde post global dans lequel les enjeux éthiques, sociaux et environnementaux occuperont une place prépondérante.

Pour répondre à ce défi, l'EDHEC crée les Global Impact Programmes. Pleinement intégrés au sein des cursus Grande Ecole (année de césure) et BBA (3ème année), ils constitueront la clé de voûte de la stratégie d'impact sociétal de l'Ecole en matière d'expérience internationale.

L'EDHEC proposera une offre structurée autour de trois grandes catégories de projets. En fonction de leur personnalité et de leurs aspirations, les étudiants pourront s'investir dans des missions à vocation humanitaire et solidaire, s'impliquer dans des initiatives liées à la préservation de l'environnement ou encore s'engager dans des projets entrepreneuriaux à impact sociétal. La dimension internationale constituera le dénominateur commun des Global Impact Programmes.

Dans la mouvance de ce projet, l'EDHEC rejoint le réseau international GBSN (Global Business Schools Network) réunissant, à l'initiative de la Banque Mondiale, les Business Schools souhaitant s'engager dans la résolution de problématiques propres aux pays émergents en mettant en commun leurs expertises en matière de recherche et d'enseignement.

Des campus Share & Care, flexibles et écoresponsables

Pionnière d'un modèle de campus « à l'américaine » associant, dans un lieu unique, espaces d'apprentissage, de vie et de socialisation, l'EDHEC confirme son rôle précurseur en développant, dès 2015, de nouvelles pédagogies hybrides fondées sur la complémentarité entre campus physiques et virtuels : expérience immersive (EDHEC Online), parcours d'enseignements mixtes, projets partagés. Aujourd'hui, l'Ecole franchit une nouvelle étape et annonce, dans le cadre de son projet Share & Care Campus, des évolutions majeures soutenues par un plan d'investissement additionnel de 55 millions d'euros. Ce sont ainsi 24000 m2 qui feront l'objet de rénovation ou de développement à l'horizon 2026.

Sur le campus de Roubaix, la création d'un Sigma Lab illustre cette nouvelle dynamique. Dès la rentrée prochaine, un espace dédié, adjacent au bâtiment principal, regroupera les laboratoires d'innovation pédagogique et de recherche de l'EDHEC. Lieu par essence pluridisciplinaire, le Sigma Lab placera l'innovation et l'intelligence collective au service d'une recherche dont l'impact positif sur l'économie et la société sera la ligne directrice. Doté d'équipements de pointe, il permettra aux étudiants et aux enseignants-chercheurs de mener des expérimentations virtuelles dans un vaste champ disciplinaire – management, marketing, finance comportementale…- et de proposer des solutions innovantes aux entreprises. En favorisant les synergies entre recherche expérimentale et enseignement, le Sigma Lab permettra également de concevoir des projets pédagogiques fondés sur une compréhension fine des étudiants et de leurs attentes.

Sur le campus de Nice, une surface de 1000 m2 sera aménagée à partir de la rentrée 2022. Cette extension accueillera l'Espace « Finance & Climat » consacré à la recherche et à la pédagogie dans cette discipline phare pour l'Ecole. Des lieux de convivialité, des salles de co-construction et de cours à haute valeur ajoutée technologique permettront d'intensifier l'expérience étudiante sur le campus. Enfin la dimension entrepreneuriale sera renforcée avec la création d'un nouvel espace dédié à l'accompagnement des startups.

Des campus durables

Engagée dans une démarche d'exemplarité, l'EDHEC se saisit de l'enjeu écologique en déployant un plan d'actions destiné à placer ses campus sur une trajectoire vertueuse en matière environnementale.

A la suite d'un audit détaillé de ses pratiques en 2020-2021, elle finalise aujourd'hui le bilan carbone de l'ensemble de ses programmes et déploie une stratégie systématique pour que ses campus soient des espaces de vie responsables : eau de pluie pour les sanitaires, installation de détecteurs de mouvements, bornes de charge pour voiture électrique, encouragement aux mobilités douces, bannissement des produits pesticides dans le parc, jardin potager, protection des arbres centenaires et plantation d'essences rares. Afin d'accélérer la démarche écoresponsable de l'Ecole, un concours d'architecte sera lancé cet été afin d'imaginer le campus de demain : durable, flexible et collaboratif.


Le plan stratégique de l’EDHEC en 7 priorités

Sept enjeux d’avenir structurent le plan 2025 « Impact Future Generations » qui porte l’ambition de former des talents engagés dans une transformation positive de la société

  • Scientifics : Développer une valorisation industrielle de la recherche
  • Composites : Hybrider les savoirs pour former des diplômés éclairés
  • Tech, Data & Humanities : De l’apprentissage augmenté à la culture « Tech »
  • Internationalisation : Promouvoir un modèle d’internationalisation « post-global »
  • Expérience Etudiante : Imaginer une expérience étudiante pour l’excellence
  • Entrepreneuriat : Susciter l’envie d’impact positif chez nos étudiants
  • Mixité sociale : Remplir notre mission méritocratique