Sophia Boucher

Du lycée français à l’EDHEC : un parcours d’excellence

Ce témoignage a été publié sur FemmeExpat.com le 22/01/19

Sophia est étudiante en première année à l’EDHEC Business School. Après l’obtention de son baccalauréat avec mention Bien au lycée français de Singapour, elle a décidé de rejoindre le programme post-bac de la fameuse école de commerce française : l’EDHEC International BBA. Sur quatre ans, elle étudiera en anglais en France, aux Etats-Unis et à Singapour et effectuera jusqu’à 14 mois de stage à l’étranger.

 

La continuité pour mot d’ordre

J’ai toujours eu un parcours international. En primaire, j’ai étudié au Lycée Français de New-York. Ensuite j’ai déménagé à Singapour où j’ai poursuivi le reste de ma scolarité au Lycée Français. Après avoir obtenu mon Baccalauréat avec mention Bien, j’ai décidé de continuer mes études internationales à l’EDHEC. J’ai choisi d’intégrer l’EDHEC Business School car c’est une école de renommée mondiale et parce que les débouchés sont variés : Finance, Management, Commerce, Marketing, Retail, Audit, Ressources Humaines, etc. Le Bachelor of Business Admistration (BBA) de l’EDHEC, et plus précisément son parcours Global Business, s’est inscrit dans la continuité de mon parcours international. Il me permet d’étudier sur trois continents différents (Europe, Amérique du Nord, Asie) sur une période de quatre ans et d’étudier en anglais. Ces critères ont été décisifs.

 

Le parcours Global Business, l’ouverture sur l’international

En Terminale, j’avais postulé aux Business School de McGill et de Concordia au Canada. Mais l’EDHEC s’est distinguée. J’ai trouvé qu’il était plus enrichissant d’étudier et d’acquérir en 4 ans une expérience professionnelle dans 3 pays différents plutôt que de se sédentariser. Cela permet aussi de construire un réseau et faciliter la recherche d’emploi. Grâce au parcours Global Business du bachelor, j’ai l’avantage de passer ma première année en France à l’EDHEC, ma deuxième année aux Etats-Unis à UCLA Extension et ma dernière année à Nanyang Technological University Singapour. L’EDHEC m’offre vraiment une expérience internationale en phase avec la mondialisation.

 

Une première année pour maîtriser les fondamentaux

Je suis actuellement dans ma première année à l’EDHEC Business School, sur le campus de Nice. J’ai des cours d’économie, finance de comptabilité, géopolitique, législation des affaires, informatique et de mathématiques. Contrairement au lycée, nous avons plus de travail de groupe et beaucoup de présentations. Aussi, il est important d’être rigoureux, organisé et d’être présent en cours car les absences sont comptabilisées.

Une autre différence, c’est notre emploi du temps qui peut changer d’une semaine à l’autre. Il est donc nécessaire de pouvoir s’adapter. Mais cela n’est pas un problème avec l’appli MyEDHEC qui nous donne accès à notre emploi du temps sur notre smartphone. Cet environnement de travail nous pousse à être flexible pour s’adapter aux changements, c’est un atout. Je consacre mon temps libre à l’EDHEC Student Finance Club, une association que je retrouve tous les lundis pour parler de Finance, et au sport. J’aime courir le long de la promenade des Anglais et j’adore skier dans les montagnes à proximité de Nice. L’été, je fais du stand up paddle ou de l’aviron dans la méditerranée, à seulement quelques mètres du campus de l’EDHEC.

 

Une deuxième année à UCLA Extension aux Etats-Unis

J’ai hâte d’aller à UCLA Extension l’année prochaine ! La perspective d’obtenir une certification en commerce international de UCLA Extension est très attrayante. C’est une vraie suite logique de la première année du BBA car les cours ont été conçus sur mesure conjointement entre l’administration de l’EDHEC et celle de UCLA Extension. D’après les étudiants qui y sont actuellement, les cours sont très complets et enseignés par des professionnels provenant d’entreprises telles que Coca Cola. Quant aux loisirs, j’aimerais rejoindre le club de running de UCLA et profiter un maximum de ce qu’a à offrir la ville de Los Angeles.

 

Les stages comme tremplin vers un avenir professionnel solide

Sur nos quatre années d’études, nous devons effectuer trois stages : un stage de trois mois en Europe la première année, un stage de cinq mois aux Etats-Unis et un autre stage de six mois en Asie. Je vais être assez stratégique dans le choix des stages afin d’enrichir mon expérience. J’aimerais effectuer mon stage dans une organisation qui me permette de développer mes capacités d’analyse et mon appétence pour le changement. C’est une bonne opportunité pour élargir son réseau.

 

Un futur sous le signe de la Finance

Après l’obtention de mon Bachelor of Business Administration, j’aimerais rejoindre le MSc. in Corporate Finance and Banking de l’EDHEC Business School. Ensuite, j’aimerais commencer ma carrière dans le management consulting ou à la direction d’une institution financière.