Théo Picard

Adaptabilité et capacité d’intégration

Théo Picard est un étudiant de troisième année du parcours Business Management spécialité Finance. Il a effectué sa scolarité au lycée Fragonard de l’Isle Adam en filière Economique et Sociale, section européenne Allemand et spécialité mathématiques : « Je n’ai pas attendu de passer en études supérieures pour me concentrer sur mes domaines d’intérêts : actualité économique et mathématiques. » Théo obtient son baccalauréat avec mention Très Bien et une moyenne générale de 17,88/20 puis intègre l’EDHEC International BBA.

 

Théo PICARD EDHEC InternationalBBA

 

La construction d’un parcours professionnel solide

« Triple accréditation, excellence académique, multitude de partenaires internationaux, expériences en entreprise et à l’étranger, format en 4 ans et bourses » sont les raisons pour lesquels Théo choisit l’EDHEC International BBA. Plus précisément, il décide d’intégrer le parcours Business Management pour sa flexibilité et sa méthode d’apprentissage : « La méthode Learning by Doing permet d’alterner les périodes de capitalisation des connaissances en cours magistraux avec les périodes d’application en travaux dirigés, seul et/ou en équipe. »

 

La professionnalisation par les stages

La possibilité de construire un parcours professionnel solide au travers de stages en entreprise le convainc : « C’est une chance à saisir, l’opportunité de se préparer au monde du travail par la concrétisation de ses connaissances, l’environnement de travail en entreprise, mais aussi à travers la construction d’un réseau professionnel. L’EDHEC International BBA est un diplôme professionnalisant et c’est ce qui fait sa force sur le marché des écoles de commerce post-bac dans un monde en mutation. »

En 2018, Théo fait un stage de quatre mois chez Deloitte France à Paris La Défense en qualité de stagiaire au département Risk Advisory en gestion des risques de trésorerie. Cette expérience prestigieuse lui permet d’appliquer ses apprentissages au BBA de l’EDHEC et en association à l’environnement d’un cabinet de conseil. « J’étais le plus jeune stagiaire que le service ait jamais recruté ! Le BBA professionnalise vraiment ses étudiants et nous portons de l’importance à prouver la valeur ajoutée de notre cursus au travers de la réussite de nos missions en stage. »

 

La professionnalisation par la vie associative

Théo insiste également sur le rôle capital de la vie associative à l’EDHEC Business School : « L’école est réputée pour la diversité de sa vie associative. Elle contribue directement à la vie du campus et également sur l’environnement local et international. » Il intègre l’association LED, une association humanitaire à dimension internationale ayant pour principal objectif l’accès à la lumière des populations situées dans des zones non desservies en électricité (Madagascar et Sénégal). En deuxième année de cursus, il est élu au poste de Président ce qui lui permet de développer des compétences en management d’équipe, en gestion de projet et en prise de parole en public.

 

Association LED EDHEC Business School

 

La professionnalisation par la spécialisation

« J’ai décidé d’intégrer la spécialisation Finance parce que j’ai beaucoup apprécié les cours de gestion budgétaire, diagnostic financier, finance de marché et décision d’investissement en cycle 1 du programme EDHEC International BBA. De plus, les professeurs sont très compétents, pédagogues et passionnés. La méthodologie Learning by doing permet d’allier la théorie à un grand nombre d’applications pratiques, essentielles pour être de véritables ressources opérationnelles et responsabilisées lors des périodes de stage en entreprise. Enfin, la réputation de l’EDHEC Business School en Finance a conforté mon choix de spécialisation. »

Théo souhaite poursuivre ses études en MSc. in Finance à l’EDHEC Business School : « Ce serait une fierté de poursuivre mes études dans cette école. Je travaille dur pour obtenir de très bons résultats au BBA et pouvoir intégrer le MSc. de mon choix ».

 

La construction d’un parcours international

L’internationalisation par l’échange académique à l’étranger

Théo enrichit son parcours d’une expérience internationale en partant en échange académique de 5 mois au cœur de Tokyo au Japon à KEIO University. « Je n’en revenais pas d’avoir été accepté dans une institution si prestigieuse. » Avant son départ, il bénéficie des services du Study Abroad Office de l’EDHEC qui lui ont permis de bien préparer son départ en échange : « Je me suis rendu à la journée Beyond Borders organisée par le SAO de l’EDHEC. C’était un premier pas vers notre échange académique. Cette journée m’a permis d’échanger avec les étudiants qui revenaient d’échange en Asie et Asie du Sud-Est. C’était l’occasion de demander des conseils sur leurs expériences et leurs ressentis. »

 

Keio University - EDHEC Business School - Echange académique

 

L’internationalisation par la force d’adaptation

Une fois sur place, Théo découvre une culture très différente de la sienne : « S’adapter a été le maître-mot de cet échange académique ». La langue est le principal défi qu’il doit relever. Il décide alors de prendre des cours de japonais proposés par l’école : « Une fois quelques notions de base maîtrisées, j’ai vraiment pris du plaisir à vivre dans ce pays si différent de la France. » Théo profite également de cet échange pour découvrir la beauté du pays du soleil levant et l’hospitalité des Japonais. « Un échange est l’opportunité de voyager, de faire des rencontres et de construire des souvenirs mémorables. »

 

L’internationalisation par l’intégration

Il y prend des cours tels qu’International Finance, Japenese Business and Society auxquels il s’adonne avec plaisir, car « les professeurs sont excellents et très réputés. Mon professeur de Japanese Economy a travaillé pendant 20 ans au ministère des Finances Japonais ainsi qu’au FMI pour la zone Asie du Sud-est. Les professeurs sont très accessibles et privilégient l’expression de nos opinions. »

Théo retient de cette expérience qu’il faut être acteur de son échange et non un simple spectateur : « S’intégrer est fondamental, car adaptabilité et capacité d’intégration sont des compétences essentielles à maîtriser sur le marché du travail. Il est nécessaire d’avoir une expérience à l’étranger sur son cv.

 

 

Retrouvez Théo sur LinkedIn.